Chancellerie

La chancellerie est le bureau du Centre diocésain qui veille essentiellement à répondre aux questions d’ordre canonique et historique provenant des bureaux de l’archidiocèse ainsi que des paroisses. La Chancellerie voit à la publication officielle des actes de la curie, après avoir vérifié leur exactitude et leur conformité au Droit canonique.

   Le chancellier est, en pratique, un conseiller de l’archevêque en matière canonique et historique. Les services offerts par la chancellerie sont nombreux et portent sur des questions de droit canonique et des questions pastorales. En voici quelques exemples : Questions relatives au droit liturgique et sacramentel; Le droit du mariage; Préserver les biens culturels et le patrimoine de l’Église de Moncton.

   Le personnel de la chancellerie est au service de l’ensemble des membres de notre Église diocésaine et est disponible pour consultations privés et peuvent également organiser des sessions d’information sur des sujets divers.

Dans chaque curie sera constitué

  • un chancellier dont la fonction principale, à moins que le droit particulier n'en dispose autrement, est de veiller à ce que les acies de la curie soient rédigés et expédiés, et conservés aux archives de la curie. (Can. 482,1)

  • un vicaire général doit être constitué par l'Évêque diocésain: muni du pouvoir ordinaire selon les canons suivants, il aide l'Évêque lui-même dans le gouvernement du diocèse tout entier. (Can. 475,1)

Si cela paraît nécessaire, un adjoint peut être donné au chancelier qui portera le nom de vice-chancelier. (Can. 482,2)

Le chancellier comme le vice-chancellier sont par le fait même notaires et secrétaires de la curie. (Can. 482,3).

Patricia Niles, vice-chancellière